800 - STRUXURE info@struxure.ae
Select Page

L’humeur reste au beau fixe. L’anniversaire de Laurent, par midi, rassemblera l’ensemble de nos amis.

J’ai petite tunique rouge qui nous a coute la peau des fesses, est la, bien repassee a cote de ravissants escarpins assortis. Hier, Afin de l’opportunite, nous nous sommes achete une seance chez le coiffeur afin qu’il nous realise le brush du siecle. Ainsi tout va concernant le mieux.

Nous rentrons.

Pas un mot echange dans la voiture. L’humeur a change de cap.

Deja, par nos dix heures, en nous regardant dans la glace d’une salle de bains, sale coup : Pourquoi au milieu de cette magnifique chevelure lisse, une meche s’obstine a rebiquer ? Avec rage on mouille le peigne et humectons l’insolente. Elle se calme, seche et . rebique. On recommence. Cette fois, on ne lui laissera gui?re la possibilite d’effectuer ce qu’elle souhaite. On matte au seche-cheveux et a la brosse ronde mais on insiste un brin trop et ladite meche devient mousseuse et terne. Bon, on abandonne et on se colle votre joli serre-tete qui disciplinera tout cela.

Il est plus de 11 heures. Cette connasse nous a fait perdre un moment considerable. Manque possible d’elaborer un maquillage sophistique mais nullement oblige non plus d’accelerer le mouvement a ce point. Ca y est ! On vient de se apporter son goupillon de mascara dans l’oeil. Les muqueuses sont injectees de sang. Ca pique. Ca cuit. Notre fard a paupieres se repand partout. Vite, un tantinet de demaquillant pour effacer les traces. C’est quoi votre oeil chafoin au sein d’ cette grande zone blanche ? Evidemment le lait a ote tout le fond de teint. .. et d’un seul cote beaucoup evidemment ! Allez courage ! On efface bien et on recommence.

Mais c’est quoi une telle rougeur sur le menton ? Un bouton ? Manquait plus que ca ! Ca l’fait ! C’est termine ! Pas genial mais faut avancer.

Notre tenue, elle, est chouette.

Peut-etre qu’une paire de semelles en chaussures ne serait aucun trop. J’ai l’impression que le top n’est gui?re tenu. Quelle idiote ! J’aurais du tester tout ca avant .. c’est souvent a surprise ces chaussures neuves !

Bon ca viendra. Neanmoins, qu’est-ce qu’on est mal dans votre soutien-gorge a balconnets achete parce qu’il est rouge comme la robe ! Allez, on oublie ! C’est comme ce string qui va avec ! C’est tout d’un inconfort ! Quant a toutes les bas qui tiennent tout seuls . pourvu que l’elastique cramponne beaucoup !

Tres vite on attrape sac, gilet et cadeau. On reste a J’ai bourre.

Notre fete est reussie. Tout le monde a l’air content . sauf nous. On sourit mais c’est votre sourire quelque peu crispe ; marre depuis 2 heures de denicher l’integralite des pretextes pour tenter d’oter ces putains de pompes qui nous labourent l’arriere du pied. On a bien essaye discretement d’oter les semelles mais la, on nageait. On a meme tente, Afin de coincer le talon, de glisser un bout de notre serviette en papier rose pour caler tout cela mais a chaque nullement, on sentait que celui-ci se barrait, ton, la nenette qui s’est flanque un bout de PQ en sortant des chiottes. Oui, je parle mal ! Je sais mais j’ai des excuses.

Oh ! En outre votre serre-tete ! J’ai une migraine . ! Je ne vous cause meme jamais des clips que j’ai fourre au sein d’ mon sac des l’aperitif. J’ai le lobe des oreilles qui brule !

Tout a l’heure, j’suis allee a toutes les toilettes. Notre bouton du menton continue a vivre une life avec decontraction et s’epanouit au fil beaucoup plus. Quant a toutes les baleines du soutien-gorge, elles se sont donne le mot pour me lacerer des seins des que je me courbe. Seins, qui pour pigeonner, pigeonnent mais je ne vous raconte jamais la douleur aux epaules. J’aurais jamais du raccourcir autant les bretelles.

Des que je m’assieds pour soulager faire mes pieds, j’dois faire tres attention a ne poser qu’une fesse en bout de siege sinon le string me cisaille et j’ai la foufoune en feu. J’ai bien tente de le basculer a gauche, puis a droite, pensez-vous ! Dans la minute, il se replace au garde-a-vous, bien au centre. Ce doit etre un string Afin de militaire.

Si un de mes bas commence a glisser, plisser ou filer, je crois que je vais hurler. D’ailleurs une telle peste de Stephanie n’ayant pas pu s’empecher de me feliciter pour ma robe aussi si « elle ne te boudine pas un petit peu ? ». Sophie m’a trouvee ravissante mais « tu ne commencerais nullement un orgelet a l’oeil gauche ? ».

18 heures. Bon, Jerome, on s’en va avant qu’une connasse ne pointe du doigt mon menton.

C’est dommage , Y avait une bonne ambiance et je m’etais fait une telle joie de votre https://datingmentor.org/fr/farmers-dating-site-review/ evenement ! DUR, DUR D’ETRE UNE NANA ! !